Pharmacie illicite contrefaçon médicament Accutane

Une fausse pharmacie en ligne vend des médicaments contrefaits

Publié le mercredi 04 mars 2020 par Quentin GARRAUD

L’entreprise pharmaceutique suisse Hoffmann-La Roche fait fermer une fausse pharmacie en ligne vendant illicitement de l’Accutane, une marque de l’un de ses médicaments contrefaits.

L’Accutane ou son nom générique isotrétinoïne est un traitement de l’acné. A l’âge de l’adolescence, l’acné est un problème pour les jeunes d’après les spécialistes de la beauté.

Lors des premiers émois lors d’un voyage linguistique ou d’une rencontre dans un fastfood, les adolescents ne souhaitent pas avoir de boutons sur le visage. Ils sont exigeants avec eux-mêmes. Les ados n’hésitent pas à se blanchir déjà les dents pour plaire et former un duo.

Cela dit, l’une des principales entreprises mondiales du secteur pharmaceutique Hoffmann-La Roche vend son traitement sous le nom d’Accutane.

Un cybersquatteur a acheté un nom de domaine identique à la marque ACCUTANE dans la nouvelle extension internet (NewgTLD) .TODAY. Le .TODAY, c’est à dire aujourd’hui en français, compte 90 000 noms de domaine déposés en mai 2020.

Mentionnons que lorsqu’on surveille sa marque, il est important de la surveiller sur internet. La surveillance de marque parmi les noms de domaine est de toute évidence nécessaire.

De nos jours, cette veille doit intégrer l’ensemble des extensions internet (« TLDs » en anglais) dont les nouvelles. A l’heure actuelle, il existe 1 185 « NewgTLDs ». 33 millions de noms de domaine sont déposés dans ces nouvelles extensions internet. Dans le lot, on retrouve cette fausse pharmacie de médicaments contrefaits.

Comme l’illustre ce cybersquatting de nom de domaine, un dépôt d’un nom de domaine reprenant le nom d’une marque à l’identique est dangereux. Il ne faut pas oublier que le risque de confusion est plus important.

Il s’agit d’un principe bien établi qu’un nom de domaine est considéré comme prêtant à confusion avec une marque quand il la reproduit en son intégralité.

Une fausse pharmacie profitant illégalement de la marque contrefaite

De peur qu’un site de contrefaçon soit activé, la marque met en place une surveillance de nom de domaine sur un « NewgTLD » au même titre qu’un .FR.

Cette surveillance spécifique nommée SecURL permet la détection de contrefaçon de médicaments.

Dans cette décision extrajudiciaire, le nom de domaine est utilisé de mauvaise foi. En effet, le nom de domaine est une pharmacie en ligne cherchant à attirer les internautes à la recherche de la marque.

Le cybersquatteur génère ainsi des revenus injustifiés et profite illégalement de la marque ACCUTANE.

Il fait ainsi croire que ses médicaments pharmaceutiques contrefaits sont liés ou similaires à ceux de Hoffmann-La Roche


À propos de Faux.fr par Solidnames

FAUX.FR est un vrai site d’informations de SOLIDNAMES, société spécialisée dans les noms de domaine internet.

FAUX.FR est un site web d’actualité traitant de faux sites web vendant de la contrefaçon et de faux mails utilisés pour du phishing.

 

SOLIDNAMES, Surveillance, Rachat et Achat Noms Domaine Internet

 

SOLIDNAMES propose des services de surveillance de marque, de rachat et de gestion de noms de domaine.

SOLIDNAMES est un bureau d’enregistrement accrédité par l’AFNIC pour l’achat de nom de domaine.

La société SOLIDNAMES a été créée par Anthony DON et Jean-François POUSSARD. L’entreprise évolue dans le coworking SOLIDPLACES à Bordeaux.

SOLIDNAMES et ses noms de prestations Brand Alert et SecURL sont des marques enregistrées, protégées et surveillées 😊.


Un autre article ?

Contrefaçon Sacs Bottega Veneta

Faux sacs Bottega Veneta

Un nom de domaine cybersquatté commercialise de faux sacs Bottega Veneta. L’entreprise italienne de maroquinerie de luxe remporte une procédure extrajudiciaire UDRP pour stopper la vente de contrefaçon de ses sacs. A première vue, le cadeau de votre marraine vous botte : un sac Bottega Veneta ! Dès à présent, vous allez pouvoir le porter à votre […]


Étiquettes : ,

Fraude Entreprise faux nom de domaine usurpation identité

Fraude aux entreprises : 900 000 € détournés lors d’une usurpation d’identité

Une usurpation d’identité par mail a détourné 900 000 € lors d’une fraude visant des entreprises dans le domaine de la construction.


Étiquettes :

ArcelorMittal Phishing Email

Phishing par courrier électronique

Une attaque de phishing par courrier électronique a visé le producteur d’acier ArcelorMittal. L’escroc a utilisé un nom de domaine litigieux pour envoyer des courriels qui semblent provenir des employés de la société dans le but d’obtenir des paiements électroniques d’utilisateurs sans méfiance.


Étiquettes : ,

Share via
Copy link
Powered by Social Snap