chaussures wonders

Onze faux sites de chaussures Wonders récupérés par la marque

Publié le mercredi 24 avril 2024 par Jean-François POUSSARD

Les chaussures Wonders remportent une procédure extrajudiciaire « UDRP » contre onze noms de domaine hébergeant de faux sites internet.

L’entreprise espagnole Hoboken Inversiones est titulaire de la marque enregistrée WONDERS. Elle est notamment propriétaire d’une marque européenne en 2018. Son site internet officiel est « www.wonders.com ». Elle y propose ses chaussures à la vente.

Les chaussures Wonders sont vendues dans le monde entier. Néanmoins, elles sont produites dans les usines d’Elche, une ville d’Espagne.

Pourtant, le réseau de contrefacteur Web Commerce Communications a enregistré onze noms de domaine reprenant la marque. Elle y est associée à des termes comme “scarpe” (“chaussures” en italien), “zapatos” (“chaussures” en espagnol), “mujer” (“femme” en espagnol), “outlet”, “shoes”, “sale”, “stockists”, “boots”… Ils reprennent aussi des noms de pays (ex : Australia, Canada, Ireland…). Des abréviations géographiques comme “au” ou “usa” sont aussi ajoutées à la marque.

Dans ces conditions, les chaussures Wonders ont engagé une procédure extrajudiciaire. Il s’agit de l’ « UDRP » numéro D2023-0286 auprès de l’OMPI.

Des photos de chaussures Wonders issues du site officiel

Les noms de domaine ont été utilisés pour héberger les sites web. Ils tentent de se faire passer pour la marque de chaussures Wonders. Les faux sites tentent d’induire les consommateurs en erreur. Ils le font en leur faisant croire que les produits prétendument proposés à la vente sur les faux sites proviennent de la société espagnole.

Les noms de domaine suggèrent tous à tort que les faux sites sont des sites officiels ou d’une entité affiliée ou approuvée par la marque de chaussures.

De plus, les faux sites reproduisent largement, sans l’autorisation de l’entreprise espagnole, les marques commerciales et les photos de produits.

Ils le font sans aucune clause de non-responsabilité concernant l’association (ou l’absence d’association) avec les chaussures.

Cela soutient en outre l’enregistrement de mauvaise foi. Ils renforcent ainsi le risque de confusion. En effet, les internautes sont susceptibles de considérer les noms de domaine comme étant d’une manière ou d’une autre approuvés par la marque.

Les noms de domaine intègrent entièrement la marque ainsi que des mots supplémentaires. La plupart concernent des « chaussures » dans différentes langues. Cela indique en outre que le contrefacteur connaissait les chaussures Wonders et a choisi les noms de domaine en connaissant le plaignant et son secteur d’activité.

En ce qui concerne l’utilisation de mauvaise foi, il a été démontré que les noms de domaine sont utilisés pour héberger des sites qui semblent faussement être ceux de Wonders ou approuvés par lui.


À propos de Faux.fr par Solidnames

FAUX.FR est un vrai site d’informations de SOLIDNAMES, société spécialisée dans les noms de domaine internet.

FAUX.FR est un site web d’actualité traitant de faux sites web vendant de la contrefaçon et de faux mails utilisés pour du phishing.

 

SOLIDNAMES, Surveillance, Rachat et Achat Noms Domaine Internet

 

SOLIDNAMES propose des services de surveillance de marque, de rachat et de gestion de noms de domaine.

SOLIDNAMES est un bureau d’enregistrement accrédité par l’AFNIC pour l’achat de nom de domaine.

La société SOLIDNAMES a été créée par Anthony DON et Jean-François POUSSARD. L’entreprise évolue dans le coworking SOLIDPLACES à Bordeaux.

SOLIDNAMES et ses noms de prestations Brand Alert et SecURL sont des marques enregistrées, protégées et surveillées 😊.


Un autre article ?

Chaussures XERO SHOES

Fin de course pour le réseau de fausses chaussures XERO SHOES

Un réseau de contrefaçon de chaussures XERO SHOES a sévi via 13 noms de domaine cybersquattés. La marque remporte une procédure extrajudiciaire « UDRP » consolidée contre les contrefacteurs.


Étiquettes : , ,

Anti Contrefaçon Gucci

200 sites de contrefaçon Gucci fermés

Un réseau de contrefaçon Gucci composé de 204 noms de domaine cybersquattés a été fermé. La marque de mode italienne récupère les adresses contrefaites en une unique et spectaculaire procédure extrajudiciaire UDRP consolidée.


Étiquettes : ,

Escroquerie professionnelle

Arnaque aux achats dans une escroquerie professionnelle

Une tentative d’escroquerie professionnelle a visé la société Bouygues. L’escroc n’a pas hésité à se faire passer pour Bouygues via un nom de domaine cybersquatté. Il a ensuite prétendu vouloir acheter des produits aux entreprises victimes via de faux emails.


Étiquettes : ,

Share via
Copy link
Powered by Social Snap