Fausses Tennis Superga

De fausses tennis Superga vendues sur un site de contrefaçon

Publié le jeudi 07 octobre 2021 par Jean-François POUSSARD

Un site de contrefaçon a vendu de fausses tennis Superga. La marque italienne de chaussures remporte une procédure extrajudiciaire contre le nom de domaine contrefait.

Basic Trademark S.R.L. est une société italienne faisant partie du groupe BasicNet. Ce groupe est aussi l’un des leaders du marché de la conception et de la commercialisation de vêtements, chaussures et accessoires. Les produits de l’entreprise sont vendus sous diverses marques de commerce, dont SUPERGA.

Les marques de commerce SUPERGA du plaignant ont été enregistrées pour des produits et services dans de nombreuses classes dans divers pays. La société transalpine détient notamment une marque de l’Union européenne de 2004 et une marque internationale depuis 2009.

A l’heure actuelle, les marques SUPERGA sont largement utilisées en Europe et dans le monde entier. Par ailleurs, le groupe est aussi propriétaire de plusieurs noms de domaine. Il possède notamment le nom de domaine <superga.com>, enregistré le 20 février 2001.

Un contrefacteur a déposé le nom de domaine litigieux <supergasgoutlets.com> le 11 août 2020.

Le nom de domaine contesté est similaire au point de prêter à confusion par rapport aux marques déposées SUPERGA. En effet, il reprend SUPERGA dans son intégralité en ajoutant les termes non distinctifs « sg » et « outlets ».

La boutique de fausses tennis Superga vise Singapour

Concernant l’élément « sg », il s’agit de l’identificateur géographique commun pour Singapour. Ceci est étayé par le fait que sur le site web, les tennis Superga sont proposés à la vente dans la devise de Singapour (SGD). De plus, le titre du site internet s’intitule « Acheter des chaussures pour hommes Superga en ligne à Singapour ».

En effet, le nom de domaine litigieux résout en un site vendant des chaussures contrefaites sous les marques SUPERGA du plaignant.

En outre, le site de contrefaçon contient également les marques de commerce SUPERGA ainsi que son logo.

De plus, le site contrefait fait la mention apparaître la mention suivante : « Copyright © 2021 supergasgoutlets Powered by Superga Store ».

Cette indication et cette revendication de droit d’auteur peuvent induire les consommateurs en erreur. A ce titre, cette mention peut leur fait croire à un lien ou à une association entre le contrefacteur et la marque, alors qu’un tel rapport n’existe pas en réalité.

Compte tenu de l’ensemble de ces éléments, la marque remporte sa procédure « UDRP » D2021-0422.


À propos de Faux.fr par Solidnames

FAUX.FR est un vrai site d’informations de SOLIDNAMES, société spécialisée dans les noms de domaine internet.

FAUX.FR est un site web d’actualité traitant de faux sites web vendant de la contrefaçon et de faux mails utilisés pour du phishing.

 

SOLIDNAMES, Surveillance, Rachat et Achat Noms Domaine Internet

 

SOLIDNAMES propose des services de surveillance de marque, de rachat et de gestion de noms de domaine.

SOLIDNAMES est un bureau d’enregistrement accrédité par l’AFNIC pour l’achat de nom de domaine.

La société SOLIDNAMES a été créée par Anthony DON et Jean-François POUSSARD. L’entreprise évolue dans le coworking SOLIDPLACES à Bordeaux.

SOLIDNAMES et ses noms de prestations Brand Alert et SecURL sont des marques enregistrées, protégées et surveillées 😊.


Un autre article ?

Cybersquartting ORPEA Faux en écriture privée

Faux en écriture privée contre les maisons de retraite Orpéa

ORPEA a porté plainte contre X pour usurpation d’identité, faux en écriture privée et contrefaçon de sa marque. Un escroc a utilisé l’adresse email “[…]@orpeagroupe.com” associé à un nom de domaine cybersquatté afin de proposer de fausses offres sous le nom d’Orpéa.


Étiquettes :

Hameçonnage Amazon Web Services

Un phishing s’attaque à Amazon Web Services

Les services de cloud computing d’Amazon Web Services ont été la cible d’une campagne de phishing. Un nom de domaine cybersquatté a envoyé des mails frauduleux pour obtenir des données personnelles.


Étiquettes :

ContrefaçoFausses cigarettes électroniques JUUL

Vente de cigarettes électroniques JUUL non autorisées

Le National Arbitration Forum a rendu une décision dans un litige de cybersquatting de noms de domaine. Le nom de domaine vendait de la contrefaçon de cigarettes électroniques JUUL. Le plaignant est la société américaine JUUL Labs. L’entreprise a une activité de vente de vaporisateurs de cigarettes électroniques avec ses accessoires. Le requérant détient un […]


Étiquettes :

Share via
Copy link
Powered by Social Snap