fausse annonce d’emploi

Une fausse annonce d’emploi demande de l’argent avant d’être embauché !

Publié le lundi 19 décembre 2022 par Jean-François POUSSARD

Une fausse annonce d’emploi a été utilisée dans une arnaque à l’embauche. L’escroc a demandé à ses victimes de payer des frais lors du processus de recrutement.

Méfiez-vous des offres de travail trop alléchantes ! Il peut s’agir d’une fausse annonce d’emploi.

Un fraudeur a usurpé l’identité de la société Twilio et tenté d’escroquer des candidats avec de fausses offres d’emploi. Twilio est un leader mondial des communications cloud. Elle propose une API de communication sécurisée par SMS, Appel et Vidéo.

L’entreprise américaine a été créée en 2008. Cotée en bourse, ses revenus annuels approchent des trois milliards de dollars. Twilio est spécialisée dans les communications unifiées via une plateforme cloud. La société permet notamment aux développeurs de logiciels de créer et de recevoir des appels téléphoniques. Ils peuvent aussi envoyer et recevoir des SMS via ses API de service web.

La firme a des droits sur la marque TWILIO en raison de son enregistrement auprès des autorités d’offices nationaux de marques du monde entier.

Un escroc a pourtant enregistré le nom de domaine <twiliocareers.com>. Cette adresse internet ressemble de manière confuse à la marque TWILIO. Elle contient la marque dans son intégralité et ajoute le terme générique « carrières » en anglais. A ce titre, les différences entre <twiliocareers.com> et la marque TWILIO sont insuffisantes pour distinguer le nom de domaine de la marque.

Fausse annonce d’emploi usurpant l’identité de Twilio

De plus, le fraudeur n’a pas de droits ou d’intérêts légitimes sur le nom de domaine <twiliocareers.com>. En effet, le titulaire du nom de domaine litigieux n’est pas communément connu sous le nom de domaine en question. De plus, Twilio n’a pas non plus autorisé le cybersquatteur à utiliser sa marque de quelque manière que ce soit.

En outre, l’escroc tente de se faire passer pour Twilio en proposant des fausses offres d’emploi.

Le fraudeur utilise le nom de domaine cybersquatté pour se faire passer pour Twilio afin de perpétuer une fraude.

Il a enregistré et utilisé le nom de domaine <twiliocareers.com> de mauvaise foi. En effet, il tente de se faire passer pour la marque. A cet égard, il prétend offrir de fausses offres d’emploi.

Ce stratagème vise à frauder les candidats à la fausse annonce d’emploi pour qu’ils versent des paiements sur le compte du fraudeur.

L’e-mail est conçu pour faire croire à la victime qu’elle a été embauchée par Twilio et qu’elle doit verser des fonds à la société dans le cadre du processus d’embauche.

En conséquence, l’utilisation de <twiliocareers.com> de cette manière est une preuve de mauvaise foi.

L’entreprise américaine remporte logiquement la procédure extrajudiciaire « UDRP » numéro FA2203001986813 auprès du « National Arbitration Forum (NAF) ».


À propos de Faux.fr par Solidnames

FAUX.FR est un vrai site d’informations de SOLIDNAMES, société spécialisée dans les noms de domaine internet.

FAUX.FR est un site web d’actualité traitant de faux sites web vendant de la contrefaçon et de faux mails utilisés pour du phishing.

 

SOLIDNAMES, Surveillance, Rachat et Achat Noms Domaine Internet

 

SOLIDNAMES propose des services de surveillance de marque, de rachat et de gestion de noms de domaine.

SOLIDNAMES est un bureau d’enregistrement accrédité par l’AFNIC pour l’achat de nom de domaine.

La société SOLIDNAMES a été créée par Anthony DON et Jean-François POUSSARD. L’entreprise évolue dans le coworking SOLIDPLACES à Bordeaux.

SOLIDNAMES et ses noms de prestations Brand Alert et SecURL sont des marques enregistrées, protégées et surveillées 😊.


Un autre article ?

Boutique Contrefaçon Yves Saint Laurent

Fermeture d’un site de contrefaçon Yves Saint Laurent

Yves Saint Laurent fait fermer un site internet de vente de contrefaçon. Le nom de domaine litigieux hébergeant le faux site contient la marque de mode YSL associé à Singapour.


Étiquettes : ,

Cigarettes Juul Pods

Des Juul Pods vendus sur un faux site web

Un site concurrent de la marque de cigarettes électroniques a proposé des Juul Pods à la vente. La boutique en ligne a utilisé un nom de domaine cybersquatté pour vendre illicitement des « pods ».


Étiquettes : ,

Cybersquatting vêtements contrefaits BCBG

La marque de vêtements BCBG victime de contrefaçon

Un site web de contrefaçon a ciblé les vêtements de la marque BCBG. La marque fondée par le styliste de mode Max Azaria a engagé une procédure anti-contrefaçon contre le nom de domaine hébergeant le site contrefait.


Étiquettes : ,

Share via
Copy link
Powered by Social Snap