Faux vêtements KITON

Publié le mai 29, 2020

Un nom de domaine cybersquatté vend de faux vêtements de la marque KITON. La boutique de contrefaçon est accessible via un site web reprenant la marque KITON et le terme « clothing » (vêtements en français).

Dans cette procédure extrajudiciaire « UDRP », le plaignant est l’entreprise italienne Ciro Paone fondée en 1968 à Naples. La société se consacre à la fabrication, à la commercialisation et à la vente au détail de vêtements sous sa marque de mode KITON. La marque propose de nombreux vêtements, sacs, chaussures et accessoires de mode. A ce jour, Kiton est présent dans le monde entier avec un réseau de points de vente en Italie, en Europe, en Amérique, en Asie et au Moyen-Orient.

La bourgeoisie apprécie cette marque de vêtements pour sortir dans des bars à vins ou aller travailler dans un coworking par exemple.

La société italienne est propriétaire des droits de marque liés à la marque et au logo KITON dans plusieurs juridictions. Notons que KITON détient une marque européenne enregistrée en 1999. L’entreprise de mode est également propriétaire du nom de domaine <kiton.com>.

L’achat du nom de domaine litigieux a été effectué le 18 février 2017. Le nom de domaine cybersquatté reproduit la marque KITON dans son intégralité avec la simple addition du mot générique « clothing ».

L’ajout du terme vêtements n’empêche pas la confusion à la marque KITON. Au contraire, il l’aggrave plutôt, étant donné que la marque est précisément active dans l’industrie de la mode et de l’habillement.

Pour détecter ce type de contrefaçon, la surveillance de marque doit s’effectuer au contenant. C’est-à-dire que la surveillance de marque parmi les noms de domaine va détecter les noms déposés reprenant la marque associée à d’autres mots.

Faux vêtements KITON contrefaits à moins 90 % !

La lutte anti-contrefaçon inclut une surveillance sur les noms de domaine sensibles. Dans ce cas, elle permet de faire le tri entre les noms inactifs et ceux vendant de la contrefaçon.

Il est indéniable que le nom de domaine cybersquatté est utilisé de mauvaise foi. En vérité, cela est corroboré par le fait que le nom de domaine litigieux résout vers un faux site web. Il affiche la marque KITON, son logo, et ressemble à un site officiel de Kiton. De plus, les faux vêtements Kiton sont proposés à la vente à des prix réduits.

Plus précisément, la vente d’articles d’habillement est proposée à des prix nettement inférieurs (jusqu’à moins 90 %) que les prix habituels.

Le site pirate tente de se faire passer pour la marque. Il détourne ainsi les clients de Kiton et perturbe son activité commerciale en vendant des produits contrefaits.

C’est la raison pour laquelle la marque remporte sa procédure extrajudiciaire « UDRP » numéro D2020-0234  <kitonclothing.com> . Kiton a été représentée devant l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) par Bird & Bird. Bird & Bird est un cabinet d’avocats international qui a une expertise en propriété intellectuelle.


À propos de Faux.fr par Solidnames

FAUX.FR est un vrai site d’informations de SOLIDNAMES, société spécialisée dans les noms de domaine internet.

FAUX.FR est un site web d’actualité traitant de faux sites web vendant de la contrefaçon et de faux mails utilisés pour du phishing.

 

SOLIDNAMES, Surveillance, Rachat et Achat Noms Domaine Internet

 

SOLIDNAMES propose des services de surveillance de marque, de rachat et de gestion de noms de domaine.

SOLIDNAMES est un bureau d’enregistrement accrédité par l’AFNIC pour l’achat de nom de domaine.

La société SOLIDNAMES a été créée par Anthony DON et Jean-François POUSSARD. L’entreprise évolue dans le coworking SOLIDPLACES à Bordeaux.

SOLIDNAMES et ses noms de prestations Brand Alert et SecURL sont des marques enregistrées, protégées et surveillées 😊.

Un autre article ?

MONTBLANC récupère un domaine vendant de la contrefaçon

Un nom de domaine associant la marque MONTBLANC à « India » (Inde en anglais) vend de la contrefaçon. L’entreprise récupère le nom de domaine cybersquatté via une procédure extrajudiciaire « UDRP » rendue par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI). La cime du Mont-Blanc est accessible aux contrefacteurs. Comme on pouvait s’y attendre, […]


Étiquettes :

Fausse boutique de jouets DISNEY

Disney récupère un nom de domaine cybersquatté exploité pour une fausse boutique de jouets. Le nom de domaine litigieux contient la marque déposée DISNEY sans autorisation. De surcroit, le nom de domaine est apparemment utilisé pour promouvoir la vente de marchandises contrefaites. Disney est un groupe de divertissement opérant dans de nombreux secteurs d’activités. La […]


Étiquettes :

Contrefaçon de vêtements BA&SH

La marque de vêtements pour femme BA&SH récupère juridiquement un nom de domaine cybersquatté pour vendre de la contrefaçon. BA&SH est une société française de prêt-à-porter féminin et d’accessoires de mode. L’entreprise détient plusieurs marques enregistrées. BA&SH est propriétaire d’une marque française enregistrée à l’INPI le 1er août 2006. Elle a aussi une marque européenne […]


Étiquettes :

Share via
Copy link
Powered by Social Snap