vêtements marks spencer

Un faux site de vêtements Marks & Spencer supprimé

Publié le mercredi 05 juillet 2023 par Jean-François POUSSARD

Un nom de domaine cybersquatté a hébergé un site proposant à la vente des vêtements sous les marques Marks & Spencer en reproduisant les images des produits protégés par le droit d’auteur de l’entreprise britannique.

Marks & Spencer est une grande multinationale britannique. Son siège est à Londres, en Angleterre. La chaîne de magasins britannique populaire est spécialisée dans la vente au détail de vêtements, de produits de beauté, de maison et de produits alimentaires.

La société est aussi cotée à la Bourse de Londres. Il faut rappeler que l’entreprise a été fondée en 1884 par Michael Marks et Thomas Spencer à Leeds.

En 2020, Marks & Spencer exploite plus de 900 magasins à travers le Royaume-Uni. De plus, la firme maintient une forte présence mondiale. Ainsi, elle compte encore plus de 400 sites en dehors du Royaume-Uni. Ainsi, la marque MARKS & SPENCER est distinctive et bien connue dans le monde entier.

Enfin, la chaîne de magasins utilise le nom de domaine <marksandspencer.com> afin de promouvoir ses produits et services.

De faux vêtements Marks and Spencer vendus en ligne

Pourtant, un contrefacteur a déposé le nom de domaine litigieux <marksspencershop.com>. Dans ces conditions, il reprend entièrement la marque. L’ajout du terme descriptif « shop » ne modifie en rien le risque de confusion.

La marque a engagé une procédure extrajudiciaire « UDRP » numéro D2022-2613 pour récupérer le nom de domaine auprès de l’OMPI.

En effet, la nature du nom de domaine litigieux comporte un risque d’affiliation implicite. Le terme « shop » est lié à l’activité commerciale de Marks & Spencer.

Ceci est également confirmé par le contenu du site auquel le nom de domaine litigieux se résout. A ce titre, il affiche sans autorisation le logo de la marque, utilise les images protégées par le droit d’auteur de la chaîne de magasins. Enfin, il propose à la vente des vêtements Marks & Spencer sous ses marques.

En conséquence, le contrefacteur utilise le nom de domaine litigieux dans le but d’inciter les consommateurs à acheter (par erreur) des produits non autorisés sur le faux site internet.

De plus, il expose le public à un risque important d’hameçonnage et de cybercriminalité.

Il faut aussi indiquer que l’adresse de contact du cybersquatteur fournie dans le whois est fausse. En effet, il n’y a pas de bâtiment ou d’entreprise située à l’adresse indiquée. L’utilisation d’une fausse adresse a été faite intentionnellement pour dissimuler son identité et sa capacité à être contacté autour de son utilisation néfaste.


À propos de Faux.fr par Solidnames

FAUX.FR est un vrai site d’informations de SOLIDNAMES, société spécialisée dans les noms de domaine internet.

FAUX.FR est un site web d’actualité traitant de faux sites web vendant de la contrefaçon et de faux mails utilisés pour du phishing.

 

SOLIDNAMES, Surveillance, Rachat et Achat Noms Domaine Internet

 

SOLIDNAMES propose des services de surveillance de marque, de rachat et de gestion de noms de domaine.

SOLIDNAMES est un bureau d’enregistrement accrédité par l’AFNIC pour l’achat de nom de domaine.

La société SOLIDNAMES a été créée par Anthony DON et Jean-François POUSSARD. L’entreprise évolue dans le coworking SOLIDPLACES à Bordeaux.

SOLIDNAMES et ses noms de prestations Brand Alert et SecURL sont des marques enregistrées, protégées et surveillées 😊.


Un autre article ?

Cybersquartting ORPEA Faux en écriture privée

Faux en écriture privée contre les maisons de retraite Orpéa

ORPEA a porté plainte contre X pour usurpation d’identité, faux en écriture privée et contrefaçon de sa marque. Un escroc a utilisé l’adresse email “[…]@orpeagroupe.com” associé à un nom de domaine cybersquatté afin de proposer de fausses offres sous le nom d’Orpéa.


Étiquettes :

Forte Forte

La marque italienne Forte Forte contrefaite sur internet

Forte Forte, le créateur italien de mode femme, remporte une procédure extrajudiciaire « UDRP » contre un nom de domaine hébergeant un site de contrefaçon.


Étiquettes : ,

Cybersquatting Noms Domaine Contrefaçons vêtements Altar'd State non livrées

Des contrefaçons de vêtements Altar’d State jamais livrées

La marque de mode américaine Altar’d State stoppe une fraude contre des contrefaçons de vêtements Altar’d State jamais livrées. L’arnaque a été opérée via deux noms de domaine cybersquattés déposés successivement. En premier lieu, rappelons qu’Altar’d State est une entreprise de mode féminine âgée de 11 ans et fondée en 2009. Elle compte plus de […]


Étiquettes :

Share via
Copy link
Powered by Social Snap