Contrefaçon Ceinture Salvatore Ferragamo

Contrefaçon de ceinture Salvatore Ferragamo

Publié le jeudi 21 avril 2022 par Jean-François POUSSARD

Un site de contrefaçon a vendu de la fausse maroquinerie (ex : ceinture) de la marque Salvatore Ferragamo, hébergé sur un nom de domaine cybersquatté.

Salvatore Ferragamo est une société italienne de produits de luxe. Son siège est à Florence, en Italie. L’entreprise est spécialisée dans les chaussures, la maroquinerie et le prêt-à-porter pour hommes et femmes. La marque octroie aussi des licences pour des lunettes ou des montres.

Depuis 1927, la société italienne fournit des produits de luxe, notamment des vêtements et des accessoires comme des ceintures Salvatore Ferragamo.

L’entreprise a établi ses droits de marque sur FERRAGAMO auprès de l’Office des brevets et des marques des États-Unis (« USPTO »).

Un contrefacteur a enregistré le nom de domaine litigieux <1ferragamo.us> le 12 avril 2017.

Le nom de domaine est similaire à la marque FERRAGAMO car il incorpore la marque entière et ajoute simplement le chiffre « 1 ». Il est déposé dans l’extension nationale des Etats-Unis, soit le Country-Code-Top-Level-Domain (« ccTLD ») .US.

Malgré un dépôt du nom de domaine en 2017, Salvatore Ferragamo a engagé sa procédure extrajudiciaire « UDRP » FA2110001967586 seulement à l’automne 2021.

Être alerté en cas de vente de fausse ceinture Salvatore Ferragamo

La surveillance d’un nom de domaine particulier est possible via des prestataires comme SOLIDNAMES. La marque est alors prévenue des changements de contenu web associé au nom de domaine.

Dans ce cas, cela est fortement utile si le site internet commercialise de la contrefaçon comme une fausse ceinture Salvatore Ferragamo.

Lors de ce litige, le contrefacteur utilise le nom de domaine pour se faire passer pour Salvatore Ferragamo. A cet égard, il propose des produits contrefaits de la marque à la vente.

En conséquence, il a enregistré et utilise le nom de domaine <1ferragamo.us> de mauvaise foi. De plus, l’escroc peut utiliser le nom de domaine litigieux pour envoyer des e-mails de phishing.

Enfin, le contrefacteur a une connaissance réelle des droits de la marque sur la base de la notoriété de FERRAGAMO.

En définitive, la marque obtient le transfert du nom de domaine litigieux. Il ne propose plus de fausse ceinture Salvatore Ferragamo. Le nom de domaine est désormais redirigé vers la page « Brand Protection » du site officiel de la marque.


À propos de Faux.fr par Solidnames

FAUX.FR est un vrai site d’informations de SOLIDNAMES, société spécialisée dans les noms de domaine internet.

FAUX.FR est un site web d’actualité traitant de faux sites web vendant de la contrefaçon et de faux mails utilisés pour du phishing.

 

SOLIDNAMES, Surveillance, Rachat et Achat Noms Domaine Internet

 

SOLIDNAMES propose des services de surveillance de marque, de rachat et de gestion de noms de domaine.

SOLIDNAMES est un bureau d’enregistrement accrédité par l’AFNIC pour l’achat de nom de domaine.

La société SOLIDNAMES a été créée par Anthony DON et Jean-François POUSSARD. L’entreprise évolue dans le coworking SOLIDPLACES à Bordeaux.

SOLIDNAMES et ses noms de prestations Brand Alert et SecURL sont des marques enregistrées, protégées et surveillées 😊.


Un autre article ?

Cybersquatting Nom Domaine Fausse loterie Facebook phishing

Une fausse loterie Facebook utilisée pour une campagne de phishing

Un site de phishing est récupéré par le réseau social Facebook. Il a été accessible via un nom de domaine squatté contenant FB exploité pour une fausse loterie. En tout premier lieu, rappelons que Facebook est le principal fournisseur mondial de réseaux sociaux. Fondée en 2004, Facebook permet aux internautes de se connecter avec leurs […]


Étiquettes :

Phishing site internet Solvay

Copie du site internet de SOLVAY

Un fraudeur a créé une copie du site internet du groupe de chimie belge Solvay. L’imitation du site web a créé d’importants risques de phishing.


Étiquettes : ,

Cybersquatting Montblanc

MONTBLANC récupère un domaine vendant de la contrefaçon

Un nom de domaine associant la marque MONTBLANC à « India » (Inde en anglais) vend de la contrefaçon. L’entreprise récupère le nom de domaine cybersquatté via une procédure extrajudiciaire « UDRP » rendue par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI). La cime du Mont-Blanc est accessible aux contrefacteurs. Comme on pouvait s’y attendre, […]


Étiquettes :

Share via
Copy link
Powered by Social Snap