Cybersquatting Faux jeux vidéo Nintendo

De faux jeux vidéo Nintendo disponibles sur un site illégal

Publié le jeudi 08 juillet 2021 par Jean-François POUSSARD

Nintendo ferme un site illégal de faux jeux vidéo. Le site pirate a été hébergé sur un nom de domaine cybersquatté reprenant la marque de la console Wii.

Nintendo fabrique et vend dans le monde entier des consoles de jeux vidéo et des jeux vidéo pouvant être joués sur lesdites consoles. Certaines consoles utilisent la marque « Wii ». Au fil des années, les consoles de jeux ont inclus « Wii », « Wii Mini » et « Wii U ».

En décembre 2019, Nintendo a vendu 101,64 millions d’unités de Wii dans le monde depuis son lancement en 2006. Rien qu’en Europe, 34 millions de consoles WII ont été achetés. La société japonaise annonce avoir aussi vendus plus de 920 millions de jeux vidéo associés.

L’entreprise possède de nombreux enregistrements de marques pour le terme inventé WII. Elle détient notamment une marque de l’Union européenne depuis 2008. La firme est également propriétaire de nombreux noms de domaine comme <wii.com>, <wii.fr>, <wiiworld.com>, <wii-games.com> ou <wiigames.org>.

Un cybersquatteur a cependant enregistré le nom de domaine <gamewii.net> en février 2018.

L’ajout du mot anglais « game » (soit jeu en français) dans le nom de domaine contesté ne fait aucune différence. En effet, il s’agit d’un terme générique non distinctif. Lorsqu’il est utilisé en association avec la marque WII de Nintendo, il peut être directement compris comme indiquant un endroit où les jeux et consoles Wii peuvent être trouvés.

Les faux jeux vidéo Nintendo sont des copies piratées

En outre, Nintendo soutient que le pirate utilise le nom de domaine litigieux de mauvaise foi. Dans ce cas, il offre la possibilité de télécharger ou d’utiliser gratuitement des copies piratées et non autorisées des jeux vidéo de Nintendo. D’autres éléments protégés par le droit d’auteur sont mis sans autorisation sur le site web.

D’après Nintendo, le cybersquatteur a monétisé son site via des publicités. Il a profité de la visite de consommateurs mal orientés… mais aussi de ceux qui cherchent à télécharger illégalement et gratuitement les faux jeux vidéo Nintendo.

La marque remporte sa procédure extrajudiciaire UDRP D2020-2986 contre ce site illégal mettant à disposition des copies non autorisées des jeux vidéo protégés par le droit d’auteur.

Nintendo a déjà gagné d’autres procédures pour défendre ses marques comme Pokémon visé par de la vente de contrefaçon.

La vente illégale de jouets contrefaits est un marché important sur internet. Un public non averti pourra s’étonner par candeur de trouver des articles pour enfants à prix discount.

Il s’agit en réalité de la vente de contrefaçon dont les marques se défendent de plus en plus avec des actions anti-contrefaçon.


À propos de Faux.fr par Solidnames

FAUX.FR est un vrai site d’informations de SOLIDNAMES, société spécialisée dans les noms de domaine internet.

FAUX.FR est un site web d’actualité traitant de faux sites web vendant de la contrefaçon et de faux mails utilisés pour du phishing.

 

SOLIDNAMES, Surveillance, Rachat et Achat Noms Domaine Internet

 

SOLIDNAMES propose des services de surveillance de marque, de rachat et de gestion de noms de domaine.

SOLIDNAMES est un bureau d’enregistrement accrédité par l’AFNIC pour l’achat de nom de domaine.

La société SOLIDNAMES a été créée par Anthony DON et Jean-François POUSSARD. L’entreprise évolue dans le coworking SOLIDPLACES à Bordeaux.

SOLIDNAMES et ses noms de prestations Brand Alert et SecURL sont des marques enregistrées, protégées et surveillées 😊.


Un autre article ?

Phishing sur une fausse boutique MAKITA

Une fausse boutique Makita sert à une arnaque en ligne

Une fausse boutique d’outils électriques Makita tente de se faire passer pour la marque afin de mener un stratagème d’hameçonnage (« phishing »).


Étiquettes :

chaussures kickers pas chères

Les bottes Kickers « pas chères » étaient probablement fausses

Pas chères ces bottes Kickers ? La réduction affichée de 80 % est alléchante mais cache un site présumé de contrefaçon hébergé sur un nom de domaine cybersquatté.


Étiquettes : ,

Escroqueries financières épargne

Épargne : attention aux escroqueries financières

Les escroqueries financières visant à voler l’épargne des consommateurs se multiplient. Elles usurpent souvent l’identité de marque connue via un nom de domaine cybersquatté. Le groupe en gestion de patrimoine, Primonial, a vu son nom utilisé pour des escroqueries financières visant l’épargne de ses clients. Primonial est une société française opérant dans le domaine de […]


Étiquettes : ,

Share via
Copy link
Powered by Social Snap