Contrefaçon de running de la marque Brooks

Publié le lundi 05 octobre 2020 par Quentin GARRAUD

La marque Brooks remporte une procédure extrajudiciaire UDRP contre un nom de domaine vendant des contrefaçons de ses célèbres chaussures de sport running.

BROOKS vend des chaussures de course et d’autres vêtements de sport sous sa marque depuis 1914. Ses running vous permettent d’atteindre la cime des montagnes dans de nombreuses vallées du monde. L’entreprise a des clients de tout âge. Certains portent ces chaussures au travail, d’autres en home office. Ses baskets sont d’ailleurs confortables lors de réunions dans des coworking conviviaux.

Ce succès attire des escrocs qui tentent de vendre de la contrefaçon de running Brooks.

Un tiers a acheté le nom de domaine litigieux <brooks-runningshoes.com> en mai 2020. Une surveillance de la marque BROOKS au contenant permet de détecter ce type de dépôt de nom de domaine cyberquatté.

Une veille spécifique de ce nom de domaine permet d’alerter ses utilisateurs dans l’éventualité où le nom de domaine est activé pour vendre des faux.

Il est vrai qu’ici le nom de domaine est utilisé pour un site web affichant la marque et le logo BROOKS.

A proximité de la rubrique Qui Sommes-Nous, il y a tout de même la mention « Brooks Running Official Online Shop » dans le pied de page. C’est un comble pour un site vendant de la contrefaçon de running Brooks.

Brooks suspecte des contrefaçons de ses running

Le site contient des images des running Brooks et les propose à des prix réduits. Selon la marque, ses chaussures sont « non autorisées » et sont susceptibles d’être contrefaites.

De surcroit, le site internet sollicite également des données personnelles auprès des utilisateurs via un formulaire.

La décision UDRP rendue par un professionnel de la propriété industrielle est sans surprise. En effet, le squatteur a enregistré un nom de domaine manifestement destiné à induire les internautes en erreur.

De ce fait, il a exploité cette confusion en proposant à la vente des running probablement contrefaites. L’escroc est aussi coupable de phishing en collectant les informations personnelles et financières des utilisateurs.

Ce n’est pas la première fois que BROOKS doit plaider contre un nom de domaine cybersquatté. Il a déjà remporté une UDRP dans sa lutte anti-contrefaçon contre des noms de domaine déposés en .ONLINE.


À propos de Faux.fr par Solidnames

FAUX.FR est un vrai site d’informations de SOLIDNAMES, société spécialisée dans les noms de domaine internet.

FAUX.FR est un site web d’actualité traitant de faux sites web vendant de la contrefaçon et de faux mails utilisés pour du phishing.

 

SOLIDNAMES, Surveillance, Rachat et Achat Noms Domaine Internet

 

SOLIDNAMES propose des services de surveillance de marque, de rachat et de gestion de noms de domaine.

SOLIDNAMES est un bureau d’enregistrement accrédité par l’AFNIC pour l’achat de nom de domaine.

La société SOLIDNAMES a été créée par Anthony DON et Jean-François POUSSARD. L’entreprise évolue dans le coworking SOLIDPLACES à Bordeaux.

SOLIDNAMES et ses noms de prestations Brand Alert et SecURL sont des marques enregistrées, protégées et surveillées 😊.


Un autre article ?

Une fausse loterie Facebook utilisée pour une campagne de phishing

Un site de phishing est récupéré par le réseau social Facebook. Il a été accessible via un nom de domaine squatté contenant FB exploité pour une fausse loterie. En tout premier lieu, rappelons que Facebook est le principal fournisseur mondial de réseaux sociaux. Fondée en 2004, Facebook permet aux internautes de se connecter avec leurs […]


Étiquettes :

Des noms de domaine en .ONLINE pour vendre des contrefaçons Brooks

La société étasunienne BROOKS SPORTS récupère en procédure extrajudiciaire UDRP quatre noms de domaine cybersquattant sa marque qui proposent des baskets contrefaites.


Étiquettes :

Vente de contrefaçon POKÉMON

Nintendo remporte une procédure extrajudiciaire UDRP contre un nom de domaine cybersquatté vendant de la contrefaçon POKÉMON. Rien n’échappe à la contrefaçon. Même des jouets sont contrefaits ; de quoi perdre sa candeur. La Pokémania a connu la cime de son succès au début des 2000. Il s’ensuit une relance en 2016 avec la sortie sur […]


Étiquettes : ,

Share via
Copy link
Powered by Social Snap