Contrefaçon de tongs Havaianas

Publié le mercredi 03 février 2021 par Jean-François POUSSARD

Un réseau de contrefaçon de tongs Havainas a sévit sur internet via quatre noms de domaine cybersquattés.

La marque de tongs Havainas est un symbole de l’été. La marque, créée au Brésil, est mondialement connue.

Adieu le froid enveloppant la cime des montagnes ou le brouillard des vallées, direction le lever de soleil au Brésil. Pas besoin de bottes d’hiver pour votre voyage dans ce pays, de simples sandales Havainas suffiront.

Oui, mais voilà : la marque de tongs est victime de son succès planétaire. La vente de chaussures contrefaites est répandue et les sandales Havaianas n’échappent à la règle.

La vente de contrefaçon s’est développée sur internet. De nombreux noms de domaine cybersquattés reprenant des marques sont déposés pour vendre de faux produits.

Plusieurs sites de contrefaçon de tongs Havaianas ont ainsi été accessibles.

Le premier nom de domaine <havaianasshoe.com> a été enregistré le 28 avril 2020. Le second nom de domaine <chanclashavaianas.com> a été déposé le 9 mai 2020. Le troisième nom de domaine <havaianasgreece.com> a été acheté le 10 mai 2020. Le quatrième nom de domaine <havaianasportugal.com> a été créé le 11 mai 2020.

Ces dates d’enregistrement des noms de domaine sont très proches.
A partir de ce premier indice, la marque a pu consolider sa procédure extrajudiciaire UDRP pour récupérer les noms litigieux.

Les faux sites web proposent de la contrefaçon de tongs Havainas

En plus de cet argument, la marque a prouvé que les noms de domaines ont été enregistrés chez le même « registrar ». De surcroit, les sites web associés aux noms de domaine litigieux présentent de nombreuses similitudes.

En effet, ils mettent en évidence les marques déposées de Havainas, ses logos et les images de ses produits. Les contrefacteurs vendent des faux produits Havainas. Ils donnent l’impression qu’ils sont commercialisés par des entités autorisées.

Afin de détecter la vente de contrefaçon, la surveillance de marque est indispensable. Dans ce cas, la surveillance de la marque au contenant parmi les nouveaux dépôts de noms de domaine permet d’être alerté des enregistrements frauduleux.

C’est-à-dire que cette surveillance repère les noms de domaine contenant des mots (ici « chanclas » soit tongs, « Grèce », « Portugal » ou « chaussure ») ajoutés à la marque Havainas.

En définitive, la marque a obtenu logiquement obtenu le transfert des noms de domaine vendant de la contrefaçon de tongs Havainas.


À propos de Faux.fr par Solidnames

FAUX.FR est un vrai site d’informations de SOLIDNAMES, société spécialisée dans les noms de domaine internet.

FAUX.FR est un site web d’actualité traitant de faux sites web vendant de la contrefaçon et de faux mails utilisés pour du phishing.

 

SOLIDNAMES, Surveillance, Rachat et Achat Noms Domaine Internet

 

SOLIDNAMES propose des services de surveillance de marque, de rachat et de gestion de noms de domaine.

SOLIDNAMES est un bureau d’enregistrement accrédité par l’AFNIC pour l’achat de nom de domaine.

La société SOLIDNAMES a été créée par Anthony DON et Jean-François POUSSARD. L’entreprise évolue dans le coworking SOLIDPLACES à Bordeaux.

SOLIDNAMES et ses noms de prestations Brand Alert et SecURL sont des marques enregistrées, protégées et surveillées 😊.


Un autre article ?

Contrefaçon de jouets de la marque LEGO

Les jouets LEGO viennent d’obtenir la fermeture d’un réseau de six sites internet vendant de la contrefaçon. La marque obtient le transfert des noms de domaine contrefaits en remportant une procédure extrajudiciaire UDRP.


Étiquettes : ,

Vente de contrefaçon de chaussures Skechers

Skechers récupère en procédure extrajudiciaire UDRP un nom de domaine utilisé pour la vente de contrefaçon des chaussures de sa marque.


Étiquettes : ,

Faux en écriture privée contre les maisons de retraite Orpéa

ORPEA a porté plainte contre X pour usurpation d’identité, faux en écriture privée et contrefaçon de sa marque. Un escroc a utilisé l’adresse email “[…]@orpeagroupe.com” associé à un nom de domaine cybersquatté afin de proposer de fausses offres sous le nom d’Orpéa.


Étiquettes :

Share via
Copy link
Powered by Social Snap