Usurpation Identité MAC Cosmectics Faux Mail Vente Franchise

Des faux mails tentent de vendre des franchises MAC Cosmetics

Publié le mardi 30 juin 2020 par Jean-François POUSSARD

Une arnaque basée sur de faux mails essaient de commercialiser des franchises MAC Cosmetics pour 15 000 dollars. Deux noms de domaine cybersquattés opèrent cette arnaque à la vente de franchise MAC Cosmetics.

La marque MAC appartient à la société américaine Estée Lauder. Fondée en 1946, l’entreprise est bien connue des experts de la beauté pour ses cosmétiques, ses soins de la peau à tout âge ou ses parfums.

De surcroit, les marques ESTEE LAUDER et MAC sont enregistrées dans plus de 100 pays. Par ailleurs, l’entreprise est présente dans 150 pays. La société est également installée aux Pays-Bas (où le titulaire est situé) et en Égypte (pays visé pour l’arnaque).

L’achat des noms de domaine litigieux a été effectué à des dates et par des titulaires différents. Malgré tout, Estée Lauder a engagé une seule procédure extrajudiciaire UDRP pour les deux noms de domaine litigieux.

En effet, la marque a réussi à consolider sa procédure avec plusieurs éléments de preuve.

Ainsi, chaque nom de domaine litigieux associe la marque squattée au terme franchise. D’un autre côté, les dates d’enregistrement des deux noms de domaine litigieux sont très proches dans le temps. Troisièmement, les noms de domaine utilisent le même bureau d’enregistrement avec deux adresses aux Pays-Bas.

Enfin, dans les e-mails envoyés depuis «[…] @ macfranchise.com», il y a une copie conforme (« cc ») du message à l’e-mail «[…] @ estelauderfranchise.com».

Comment détecter une arnaque similaire à la vente de franchise MAC Cosmetics

Le cybersquatteur confondu a usurpé l’identité d’un cadre supérieur d’Estée Lauder. Par l’entremise de mails associés aux noms litigieux, il a construit son arnaque pour vendre des franchises MAC Cosmectis.

Ainsi, il a créé de faux comptes de messagerie électronique pour vendre des franchises de magasins MAC au prix de 15 000 USD.

Mentionnons que le nom de domaine litigieux <macfranchise.com> est redirigé vers le propre site Web de Makeup Art Cosmetics Inc., «www.maccosmetics.com» afin de crédibiliser l’arnaque.

Pour détecter un cybersquatting de noms de domaine, il faut surveiller sa marque. La surveillance de marque parmi les noms de domaine permet d’être alertée en cas de nouveau dépôt.

Il faut aussi dire qu’un nom de domaine potentiellement sensible comme ceux de cette affaire doit faire l’objet d’une surveillance spécifique. Plus précisément, la surveillance d’un nom de domaine litigieux doit comprendre une alerte en cas d’activation d’un serveur de messagerie mail.

Comme l’illustre cette procédure UDRP, cette surveillance permet d’être alerté en cas d’usurpation d’identité par mail.


À propos de Faux.fr par Solidnames

FAUX.FR est un vrai site d’informations de SOLIDNAMES, société spécialisée dans les noms de domaine internet.

FAUX.FR est un site web d’actualité traitant de faux sites web vendant de la contrefaçon et de faux mails utilisés pour du phishing.

 

SOLIDNAMES, Surveillance, Rachat et Achat Noms Domaine Internet

 

SOLIDNAMES propose des services de surveillance de marque, de rachat et de gestion de noms de domaine.

SOLIDNAMES est un bureau d’enregistrement accrédité par l’AFNIC pour l’achat de nom de domaine.

La société SOLIDNAMES a été créée par Anthony DON et Jean-François POUSSARD. L’entreprise évolue dans le coworking SOLIDPLACES à Bordeaux.

SOLIDNAMES et ses noms de prestations Brand Alert et SecURL sont des marques enregistrées, protégées et surveillées 😊.


Un autre article ?

Typosquatting Détournement fonds Marlink

Un typosquatting au service d’une tentative de détournement de fonds

Une tentative de détournement de fonds a visé une entreprise de télécommunications. La fraude a été menée via un nom de domaine typosquatté récupéré en procédure UDRP par la marque ciblée.


Étiquettes :

Typosquatting nom de domaine usurpation identité VEOLIA

Usurpation de l’identité de VEOLIA

Un nom de domaine typosquatté a été utilisé dans le cadre d’une usurpation de l’identité de Veolia. Des mails émanant de l’adresse squattée ont réclamé le paiement de sommes indues.


Étiquettes :

ArcelorMittal Phishing Email

Phishing par courrier électronique

Une attaque de phishing par courrier électronique a visé le producteur d’acier ArcelorMittal. L’escroc a utilisé un nom de domaine litigieux pour envoyer des courriels qui semblent provenir des employés de la société dans le but d’obtenir des paiements électroniques d’utilisateurs sans méfiance.


Étiquettes : ,

Share via
Copy link
Powered by Social Snap