Faux bons de commande

Des fournisseurs d’ALDI ciblés par une escroquerie aux faux bons de commande

Publié le mardi 27 avril 2021 par Jean-François POUSSARD

Un escroc a utilisé un nom de domaine cybersquatté pour mener une escroquerie aux faux bons de commande. Il a tenté d’obtenir la livraison de biens d’une valeur importante de la part de fournisseurs des supermarchés ALDI.

Née en Allemagne, Aldi est une chaîne de supermarchés hard-discount. A ce jour, l’entreprise compte plus de 5 000 supermarchés à travers le monde. A l’image des autres enseignes de distribution, vous pouvez y acheter tout type de biens de consommation ; par exemple, des produits pour le petit déjeuner, des articles cosmétiques ou même du vin rouge.

Au Royaume-Uni, ALDI est la deuxième marque de distribution alimentaire la plus connue. Cela dit, un tiers britannique a acheté le nom de domaine <b2b-aldi.shop>.

Ce nom de domaine reprend la marque de commerce ALDI dans son intégralité. Ainsi, cela est susceptible de tromper le public en lui faisant croire que le nom de domaine contesté est exploité par ALDI.

Les lettres « b2b » dans le nom de domaine contesté renforcent la confusion. En effet, elles suggèrent que le nom de domaine litigieux fait référence aux activités commerciales des entreprises ALDI. Pour rappel, le terme «b2b» signifie Business to business. En cela, il fait référence au concept de services d’entreprise à entreprise.

Le nom de domaine a été déposé dans la nouvelle extension internet .SHOP. En avril 2021, il existe presque 900 000 noms de domaine déposés dans le NewgTLD .SHOP ; extension faisant référence à des activités de shoppings.

Place aux faux bons de commande pour mener à bien son escroquerie

Il semble évident que l’escroc devait être au courant de la marque ALDI lors de l’enregistrement du nom de domaine litigieux. Pour rappel, ALDI est l’une des marques de vente au détail alimentaires les plus reconnues au Royaume-Uni, où l’intimé réside apparemment.

Le nom de domaine contesté ne se résout pas en un site web actif. Cependant, un nom de domaine ne se résume pas à un site internet. Il peut aussi être utilisé pour adresser des courriers électroniques. Un nom de domaine suspect comme dans ce cas doit être particulièrement surveillé. Le monitoring SecURL alerte ses utilisateurs de tous les changements (ex : email, web, whois) liés au nom de domaine.

Dans ce cas, le nom de domaine cybersquatté a été utilisé comme adresse e-mail. Il a ainsi tenter d’envoyer une facture frauduleuse à un tiers qui pourrait être un fournisseur d’ALDI.

Le nom de domaine litigieux a été enregistré de mauvaise foi et est utilisé pour mener des activités frauduleuses. En se faisant passer pour le directeur général d’ALDI, il a usurpé par email l’identité de la société. L’objectif de cette escroquerie aux faux bons de commande ? Obtenir la livraison de biens d’une valeur importante de la part de fournisseurs potentiels d’ALDI. L’escroc a donc trompé le public en lui faisant croire que le nom de domaine contesté appartient à ALDI.

La marque remporte logiquement sa procédure extrajudiciaire UDRP dans cette affaire.


À propos de Faux.fr par Solidnames

FAUX.FR est un vrai site d’informations de SOLIDNAMES, société spécialisée dans les noms de domaine internet.

FAUX.FR est un site web d’actualité traitant de faux sites web vendant de la contrefaçon et de faux mails utilisés pour du phishing.

 

SOLIDNAMES, Surveillance, Rachat et Achat Noms Domaine Internet

 

SOLIDNAMES propose des services de surveillance de marque, de rachat et de gestion de noms de domaine.

SOLIDNAMES est un bureau d’enregistrement accrédité par l’AFNIC pour l’achat de nom de domaine.

La société SOLIDNAMES a été créée par Anthony DON et Jean-François POUSSARD. L’entreprise évolue dans le coworking SOLIDPLACES à Bordeaux.

SOLIDNAMES et ses noms de prestations Brand Alert et SecURL sont des marques enregistrées, protégées et surveillées 😊.


Un autre article ?

Phishing BPCE - Cybersquatting Nom Domaine

Un faux site bancaire tente de se faire passer pour le Groupe BPCE

Un nom de domaine reprenant la marque BPCE exploite un faux site en prétendant être lié au groupe bancaire. Le Groupe entame une UDRP pour le récupérer.


Étiquettes : ,

Usurpation Identité MAC Cosmectics Faux Mail Vente Franchise

Des faux mails tentent de vendre des franchises MAC Cosmetics

Une arnaque basée sur de faux mails essaient de commercialiser des franchises MAC Cosmetics pour 15 000 dollars. Deux noms de domaine cybersquattés opèrent cette arnaque à la vente de franchise MAC Cosmetics. La marque MAC appartient à la société américaine Estée Lauder. Fondée en 1946, l’entreprise est bien connue des experts de la beauté […]


Étiquettes :

Faux pistolet RUGER

Fermeture d’une boutique de faux pistolet

La contrefaçon vise également les armes à feu. De faux pistolet de la marque Ruger ont été commercialisés via un nom de domaine cybersquatté.


Étiquettes :

Share via
Copy link
Powered by Social Snap