Faux vêtements marque yoga Lululemon

Contrefaçon contre la marque de vêtements de yoga Lululemon

Publié le mercredi 19 mai 2021 par Jean-François POUSSARD

Le monde paisible du yoga n’échappe pas à la vente de contrefaçon. De faux vêtements de la marque Lululemon ont été vendus via des noms de domaine cybersquattés.

L’entreprise canadienne Lululemon est spécialisée dans l’habillement sportif. Plus précisément, elle est connue pour ces vêtements destinés à la pratique du yoga. Rien de tel que des vêtements techniques confortables pour répéter religieusement ses mantras !

Les bienfaits du yoga constituent un centre d’intérêt développé par de nombreuses personnes. La pratique du yoga effectuée avec gentillesse et candeur a de plus en plus d’adeptes.

Depuis 1998, le créateur canadien de vêtements de sport LULULEMON inspirés du yoga propose des textiles techniques.

La société développe, fabrique et commercialise des vêtements comprenant des chemises, des shorts, des pantalons et des leggings sous sa marque LULULEMON.

L’entreprise exploite notamment plus de 450 magasins de détail ou stands de vente à travers le monde. La marque a aussi une boutique en ligne officielle via le nom de domaine «www.shop.lululemon.com».

Les produits authentiques LULULEMON sont vendus exclusivement par l’intermédiaire des magasins de détail, de magasins d’usine et du site web de la marque. Cette dernière a néanmoins également d’autres partenaires stratégiques. La marque compte notamment des studios de yoga haut de gamme, des gymnases et des centres de bien-être.

Contrefaçon de vêtements de yoga Lululemon vendue sur internet

Le marque ne vend pas ses produits par l’intermédiaire de magasins de vêtements à prix réduits ou de grossistes. Les produits se veulent haut de gamme avec la clientèle associée.

Les produits sont couramment désignés sous la forme abrégée « LULU », en particulier, par exemple, dans les articles de magazines en ligne présentant ses vêtements.

Depuis 2001, la société canadienne est titulaire d’un certain nombre d’enregistrements de marques de commerce incorporant la marque LULULEMON.

En octobre 2020, deux noms de domaine litigieux ont été successivement enregistrés : <lululemonshops.club> et <lulustore.club>. L’ajout de termes descriptifs comme store ou shop est un classique dans l’écriture des noms de domaine hébergeant des sites de contrefaçon.

Les noms de domaine contrefaits ont été déposés dans la nouvelle extension internet (NewgTLD) .CLUB.

Les deux faux sites web sont censés offrir des produits LULULEMON à des prix très réduits. Les pages d’accueil incorporent la marque.

De plus, les sites de contrefaçon comprennent des copies de nombreuses images de mannequins issues du site officiel.

En l’absence de réponse du contrefacteur, il n’y a aucune raison de douter que ce dernier a vendu de la contrefaçon de vêtements de yoga Lululemon. En particulier, les produits vendus à des prix censés être très sensiblement réduits est compatible avec le fait qu’il s’agit de contrefaçon.


À propos de Faux.fr par Solidnames

FAUX.FR est un vrai site d’informations de SOLIDNAMES, société spécialisée dans les noms de domaine internet.

FAUX.FR est un site web d’actualité traitant de faux sites web vendant de la contrefaçon et de faux mails utilisés pour du phishing.

 

SOLIDNAMES, Surveillance, Rachat et Achat Noms Domaine Internet

 

SOLIDNAMES propose des services de surveillance de marque, de rachat et de gestion de noms de domaine.

SOLIDNAMES est un bureau d’enregistrement accrédité par l’AFNIC pour l’achat de nom de domaine.

La société SOLIDNAMES a été créée par Anthony DON et Jean-François POUSSARD. L’entreprise évolue dans le coworking SOLIDPLACES à Bordeaux.

SOLIDNAMES et ses noms de prestations Brand Alert et SecURL sont des marques enregistrées, protégées et surveillées 😊.


Un autre article ?

usurpation d'identité Bouygues

Usurpation d’identité : un fraudeur tente de se faire passer pour Bouygues auprès de leurs clients

Bouygues a été victime d’une usurpation d’identité par mail. Un escroc a tenté de se faire passer pour la société de construction auprès des clients de la marque.


Étiquettes :

Phishing BPCE - Cybersquatting Nom Domaine

Un faux site bancaire tente de se faire passer pour le Groupe BPCE

Un nom de domaine reprenant la marque BPCE exploite un faux site en prétendant être lié au groupe bancaire. Le Groupe entame une UDRP pour le récupérer.


Étiquettes : ,

Copie site internet

Il copie le site web de Novartis

La copie d’un site web est un usage de mauvaise foi en matière de cybersquatting. Un nom de domaine cybersquatté a ainsi copié le site internet du groupe pharmaceutique Novartis.


Étiquettes :

Share via
Copy link
Powered by Social Snap